Expression corporelle

Le Théâtre où jouer un rôle qui n’est pas le vôtre, peut aussi permettre d’accéder à l’inconscient en détournant son objet, laisser à son corps la liberté de crier, de danser de suivre des mouvements guidés par le thérapeute peuvent libérer le participant à voir son traumatisme s’évaporer grâce à son corps qui se connecte avec son psychisme ainsi il s’accepte et apprend à se connaître. L’expression corporelle permet la décharge des tensions dues à un traumatisme psychique.

 

Magali Goubret:

Danseuse, dessinatrice affiliée à la Maison des Artistes et danse-thérapeute, Magali Goubert est diplômée d’une Licence en Médiation culturelle (Université Paris 3), du Master en Création artistique, spécialité danse-thérapie (mention très bien, Université Paris 5) et doctorante auprès du Laboratoire du Centre d’Etude des Arts Contemporains (CEAC – Université Lille 3). Sous la direction d’Anne Boissière, elle rédige sa thèse sur le « Mouvement, expressif entre danse, dessin et écriture ».

En tant que danse-thérapeute, elle intervient auprès d’enfants en souffrances psychiques (CMP et CATTP, Hôpital Delafontaine, Seine-Saint-Denis), d’adultes atteints d’autisme Asperger (association Amitiés Asperger, Paris), de schizophrénie et de la maladie de Parkinson (Hôpitaux Ramos Mejia et El Borda, Buenos Aires), de personnes âgées en EHPAD (Les Ambassadeurs, Paris). Elle conduit également les séances du Labo danse-dessinée où se rencontrent danseurs et dessinateurs autour du mouvement et de sa trace (association Maïa, Paris).

Dans une approche intégrative, elle fait de la combinaison de la danse et du dessin la spécificité de son dispositif où les participants sont invités à danser le dessin et à dessiner l’espace en vue notamment de développer leur vocabulaire expressif et favoriser leur puissance d’agir. « La richesse de la vie se traduit par la richesse des gestes. Il faut apprendre à tout considérer comme un geste » (Nietzsche). Plus d’informations sur le site internet www.association-maia.fr