Présentation

En s’appuyant sur la Déclaration des Nations unies, le CPPR propose le traitement thérapeutique groupal-individuel en respectant les étapes de guérison.

Le groupe fonctionne comme une unité minime sociale avec le travail de la résilience pour rebondir, en allant chercher dans le passé, avant l’agression. Il s’agit de construire un pont pour transmettre des paroles, des énergies, des images oubliées.

Nous estimons que la résilience, comme le propose Boris Cyrulnik, est la capacité de rebondir après le traumatisme, il est nécessaire d’aller puiser là où il avait des énergies pour les utiliser individuellement et aussi de les partager avec le groupe.

Le centre Phoenix comprendra un pôle de traitement thérapeutique pour la reconstruction de liens individuels et sociaux et un pôle de recherche et partenariat.

Les deux pôles contribueront au soutien, à l’élaboration et à l’amélioration des projets pour la prise en charge des victimes.

Il est dirigé par le directeur avec l’équipe de psychologues et art- thérapeutes qui ensemble coordonneront les activités, les évolutions, l’élaboration des traitements.

Il sera dédié aux études de cas, de tests, de statistiques, de partages avec d’autres professionnels.

Il participera à des colloques et en organisera, il mettra en place des partenariats aux niveaux national et international avec d’autres centres de santé psychiques ainsi que des universités.