Article,  Recherche

Attentat de Nice : 60 % des enfants souffrent encore de stress post-traumatique


L’étude porte sur les enfants et les adolescents rescapés de l’attentat de Nice survenu le 14 juillet 2016. / © Philippe de Poulpiquet – MAX PPP
Attentat de Nice : 60 % des enfants souffrent encore de stress post-traumatique
Par Aline Métais
Publié le 03/07/2019
D’après une étude de la Fondation Lenval, le bilan de l’attentat de Nice est aussi terrible par le traumatisme psychologique qu’il a causé à 60% des enfants. Les psychiatres cherchent à comprendre comment les enfants traumatisés évoluent après ce drame.
C’est un programme de recherche unique en Europe, baptisé 14-7. Du nom de la date gravée dans la mémoire collective : 14 juillet 2016. L’attentat survenu à Nice sur la Promenade des Anglais est l’un des plus meurtriers : 86 morts et 458 blessés.

365 participants

Ce bilan est aussi terrible par le traumatisme qu’il a causé à l’ensemble des rescapés et des témoins directs ou indirects parmi lesquels de nombreux enfants. Le service psycho-traumatologie de la Fondation Lenval a donc commencé une étude de suivi psychologique il y a 1 an et demi. Parmi les 365 participants, il y a 208 enfants ou adolescents et 157 parents.

Stress post-traumatique

Les psychiatres cherchent à comprendre comment les enfants traumatisés et leur familles évoluent après l’attentat. L’un des premiers résultats est inquiétant : 60% d’entre eux subissent encore des troubles de stress post-traumatique, près de 3 ans après cette nuit dramatique.

Pour aller sur l’article, cliquez sur la photo

Si vous avez besoin d’une consultation, contactez-nous :

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils