• CPPR

    A propos du centre Phœnix

    Le centre Phoenix place au centre de son action la victime du terrorisme, de guerre (civile ou militaire), de détention arbitraire et de violence intrafamiliale.
    Le CPPR vous propose un premier entretien d’orientation afin d’établir la meilleure prise en charge thérapeutique en fonction de votre situation : thérapie individuelle, groupale, familiale, art-thérapeutique – expression corporelle, musicothérapie, arts plastiques, EMDR, psychodrame ou dramathérapie.

    Présentation

    Le centre Phoenix, association loi 1901, place la victime de traumatisme psychique au cœur de son action.
    Le CPPR reçoit des adolescents et adultes victimes de terrorisme, de guerre, de violences causées par autrui ou de violences qui se sont produites dans la famille.
    Il accompagne les personnes à retrouver une vie quotidienne avec des liens sociaux.
    Les dispositifs déployés prendront en compte les expériences et apports des personnes qui ont souffert de violences.

    Lire la suite

  • Actualités

    Les Ateliers de la Résilience pour les femmes victimes de violences

    Prise en charge psychologique

    Comment ? La thérapie groupale combiné à des ateliers d’art-thérapie.

    Pourquoi ? La recrudescence des violences conjugales, intrafamiliales et des féminicides où des familles se retrouvent endeuillées et insuffisamment de accompagnées psychologiquement sur le moyen et le long terme.
    L’objectif : favoriser la réhabilitation sociale et familiale, la résilience, reprendre confiance en soi et en la société.
    Les Ateliers de la Résilience est un programme thérapeutique, conçu par le Centre Phoenix à l’attention des femmes victimes de violences intrafamiliales . Ce dispositif est destiné à des patientes souffrant de stress post traumatique suite aux violences qu’elles ont enduré, mais également les familles lorsqu’elles ont, du fait de ces violences, perdu une mère, une sœur, une fille.
    Le projet en détails :
    L’objectif des Ateliers de la Résilience consiste aussi à faciliter la réintégration des victimes dans la société parce que le premier réflexe des personnes traumatisées est le repli sur soi. Par définition, la violence est un dépassement de ce qui est acceptable et tolérable, elle touche l’intégrité psychique et physique, provoque la rupture avec la société et avec la famille en cas de féminicide. Le traumatisme provoque un tsunami émotionnel où l’individu perd durant une « période », tous ses repères. Mais ce repli est nécessaire pour se retrouver et se reconstruire avec les participants du même groupe ; cette transition est primordiale pour le retour dans la société.
    Les Ateliers de la Résilience permettent aux victimes le passage de la vie psychique traumatique à la vie réelle et familiale avec l’aide des psychologues, pour évaluer en temps réel leurs réactions et pouvoir intervenir en cas de besoin.
    Ce protocole comprend des outils thérapeutiques qui vont aider les victimes de violences physiques et psychiques à purger leurs traumatismes au travers des méthodes suivantes :
    · Entretiens individuels : chaque patient bénéficie de 3 séances de 45 minutes. Une première séance afin d’évaluer l’état psychologique de la patiente, une deuxième au milieu du dispositif afin de mesurer l’évolution de la patiente puis à la fin du programme pour effectuer un bilan de la prise en charge.
    · Ateliers de groupes de parole : chaque patient participe à une séance une fois tous les 15 jours, animée par deux psychologues-cliniciens spécialistes du psychotraumatisme.
    · Ateliers d’art-thérapie (art-plastique, danse corporelle, atelier d’écriture), animé par un art-thérapeute formé au psychotraumatisme. 
    Les thèmes traités seront étroitement liés à la réhabilitation sociale et familiale des femmes et menés en binôme psy/art-thérapeute. 
Aller à la barre d’outils